Archives du mot-clé Président du Conseil municipal

Les Verts et les Socialistes à votre écoute

Les Verts et les Socialistes de Thônex tiennent régulièrement des stands à la place Graveson.  A l’instar d’autres moyens tels que ce site Internet, cela nous permet de présenter nos activités à la population, de rencontrer les habitantes et habitants et de discuter avec eux de l’avenir de Thônex (et de la planète) ainsi que des projets à réaliser.

Des militant-e-s Verts et des Socialistes devant leur stand à la place Graveson le samedi 3 mai 2014

Des militant-e-s Verts et des Socialistes devant leur stand à la place Graveson le samedi 3 mai 2014

Allocution prononcée par Philippe Noël à l’occasion de son accession à la Présidence du Conseil Municipal de Thônex

Séance du Conseil municipal du 14 mai 2013

Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers municipaux,

Cher(e)s collègues,

Monsieur le Maire,

Messieurs les Conseillers administratifs,

Tout d’abord – pour commencer cette brève allocution – je voudrais vous dire (avec une certaine émotion) que je me sens très honoré par cette marque de confiance que vous avez montrée à mon égard en m’élisant à la Présidence de notre Conseil municipal.

Si, contrairement à mes deux prédécesseurs, MM Castelli et Forte, je ne suis pas un enfant de Thônex, je ne viens pas de très loin ; en fait de la commune voisine : Chêne-Bourg, où j’ai passé toute mon enfance. Et comme j’ai la chance de travailler près de chez moi, c’est à dire à Chêne-Bougeries depuis une quinzaine d’années, vous comprendrez pourquoi je me sens particulièrement chênois et attaché aux collaborations entre nos 3 communes.

Pour faire encore le lien avec mes deux prédécesseurs, j’ai aussi un côté italien qui me vient de ma grand-mère maternelle, née à Genève en 1910 de parents fraîchement immigrés de Lombardie, et si je la cite ce soir c’est qu’elle se maria à l’église de Thônex en 1933 sous l’autorité du Curé Desclouds, que nous célébrerons très bientôt (comme il a été rappelé ce soir) à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort.

Permettez-moi aussi d’avoir une pensée pour mon père – décédé il y a un peu plus de trois ans et qui fut chef du poste de police de Chêne à la fin des années 70s. Je n’aurais pas la joie de partager ce moment avec lui, mais si je suis en ce moment en train de vous parler, c’est aussi un peu grâce à lui, à son goût de la chose publique et du service de l’Etat.

En étant élu ce soir à la Présidence souhaite vous dire que je compte jouer mon rôle avec modestie et sérieux, en étant au service de la collectivité, de notre commune et de notre Conseil municipal. Je conçois ma mission de Président avec le souci d’œuvrer au bon fonctionnement de notre démocratie locale, en contribuant au respect des points de vue, à l’écoute, à l’entente, ainsi qu’à la construction de consensus lorsque c’est possible. Et je privilégie toujours la recherche de solutions plutôt que la confrontation.

Si je suis avant tout chênois et thônésien, j’ai eu l’avantage de vivre et de travailler à l’étranger dans le cadre du CICR (du Comité International de la Croix-Rouge) et j’ai pu éprouver – en étant confronté à des pays et des sociétés en guerre – toute la valeur des institutions démocratiques dont nous bénéficions ici en Suisse.

N’ayant pas l’expérience politique de mon prédécesseur, je ne vais pas me lancer dans des considérations politiques sur nos institutions, mais je tiens à simplement à rendre hommage au Président sortant, en le remerciant pour sa confiance et ses conseils, j’ai eu l’occasion d’apprendre à ses côtés et j’espère avoir d’autres occasions de collaborer avec lui.

Cher Fabiano,

Au nom de l’ensemble de notre Conseil, je te remercie pour l’engagement, la compétence et le courage dont tu as fait preuve durant cette année de présidence, qui – comme nous le savons tous – a été pour toi marquée par l’épreuve de la vie. Ton attitude et ta ténacité dans l’adversité sont une leçon pour nous, je te souhaite au nom de tous, le plus complet des rétablissements.

Je voudrais aussi saluer les membres du bureau de ce Conseil et leur dire que je compte sur eux pour que nous puissions former une équipe, efficace et attentive à la qualité du travail de notre Conseil.

Enfin avant de terminer avec les salutations d’usage, je voudrai vous redire que c’est à nous tous : élus politiques, mais aussi citoyens et communiers, de veiller sur le Thônex d’aujourd’hui et de construire celui de demain. Et comme on le dit dans ma famille politique de penser global pour pouvoir agir local.

Vive Thônex, Vive Genève, mais aussi sa région, et la Suisse et plus encore, que vive la planète et que vivent ses habitants !

Philippe Noël