Programme VI-VE 2011-2015

Voici les propositions du groupe Vivre à Thônex – Les Verts (VI-VE) pour la législature 2011-2015 au Conseil municipal :

Candidats de VIVE 2011-2015

Candidats des Verts-Vivre à Thônex (VIVE) au Conseil Municipal 2011-2015

12 propositions pour mieux vivre ensemble

Notre programme, ce n’est pas des promesses, mais des propositions. Nous les réaliserons que dans la mesure où vous nous faites confiance et en collaboration avec les autres groupes politiques dans une exigence de transparence. Découvrez nos douze priorités.
Convaincus ? Alors votez la liste N°6 : LES VERTS et VIVRE à Thônex.

Culture pour tous

La politique culturelle mise en place par la Mairie s’est révélée extrêmement coûteuse (plus de 30’000 francs par spectacle à la charge des contribuables avec des prix d’entrée dépassant parfois 60 francs !). Ce système très cher doit être réformé, la programmation réorientée, les artistes régionaux valorisés. Une organisation plus efficace, en collaboration avec les communes voisines (suisses et françaises), permettra en outre d’offrir des billets d’entrée plus attractifs.

Economie solidaire

Face aux excès du néo-libéralisme mondialisé, Thônex doit faciliter la création de micro-entreprises à buts écologiques ou socio-culturels, ainsi que la réalisation de projets communautaires de protection de l’environnement et la production d’énergie propre dans le cadre de l’ESS (Economie sociale et solidaire). Des activités créatrices d’emplois, mesures concrètes contre le chômage !

Jumelages renouvelés

Thônex n’est pas une île. Parallèlement au jumelage avec Graveson, la commune peut construire d’autres ponts : sur le Röstigraben en jumelant notre ville avec une commune alémanique; par-dessus la Méditerranée avec une commune de Gaza. Nous contribuerons ainsi à la fois à l’unité de la Suisse et à l’élargissement de nos horizons aux réalités de la planète.

Tous habitants, tous citoyens

L’isolement et l’anonymat dans la société ne favorisent guère la convivialité. Pour promouvoir une bonne intégration, la commune doit offrir des occasions de rencontres entre anciens et nouveaux Thônésiens et entre personnes d’origines culturelles diverses. Nous voulons aussi accorder le droit d’être élus aux étrangers qui ont le droit de vote communal (après 8 ans de séjour).

Communauté informatique et médiatique

Mettre à disposition des réseaux sans fil gratuits et ouverts sur les espaces publics pour accéder à l’information et aux services en ligne. Avec la participation des jeunes, ce système wifi peut être couplé à une web radio-télévision thônésienne destinée à valoriser la vie socio-culturelle locale. Ceci favorisera le partage de connaissances, les échanges culturels et l’intégration.

Sécurité renforcée

La sécurité publique est le fruit d’un ensemble de facteurs, dont le principal est la qualité des relations entre les habitants. Elle nécessite également d’associer la surveillance à la présence, la répression à la prévention.
Des caméras dans les espaces ouverts ne font que déplacer les incivilités et la délinquance. Il faut avant tout augmenter le nombre de travailleurs sociaux hors-murs, dont l’action préventive, peu visible, est très efficace, ainsi que les effectifs de la police municipale, qui doit aussi fonctionner de nuit.

Fusion Chêne-Thônex

Historiquement et géographiquement, Thônex (13’500) habitants et Chêne-Bourg (8’000) sont fortement imbriquées l’une dans l’autre. Elles ne formaient qu’une seule commune jusqu’en 1869 : en se remariant (dans un processus progressif et démocratique, également ouvert aux communes voisines), elles pourront mieux faire face aux gros défis qu’elles doivent affronter : à Chêne une gare pour le CEVA (le train régional Cornavin / Eaux-Vives / Annemasse), à Thônex l’urbanisation des Communaux d’Ambilly.
Les deux communes en tireront d’évidentes économies d’échelle et une gestion plus efficiente des problèmes.

Zone 30 et pistes cyclables

Pour limiter le trafic de transit,une vaste zone 30 km/h doit s’étendre sur les axes Tronchet-Adrien-Jeandin et Rue de Genève. Dotée des aménagements de surface adéquats et d’espaces piétonniers, elle diminuera l’intensité et les nuisances du trafic, tout en augmentant la sécurité et la qualité de vie des habitants. Thônex doit aussi stimuler et sécuriser les déplacements à vélo en créant des pistes ou des bandes cyclables partout où c’est possible et des abris couverts.

Famille et précarité

Avenir de la société, la famille mérite d’être aidée concrètement. Thônex doit mieux soutenir les habitants dans le besoin. La commune accueille et oriente les personnes en difficulté en étant particulièrement attentives aux familles monoparentales, aux personnes isolées, âgées, sans travail ou en situation de handicap.

Logements

Réaliser rapidement les Communaux d’Ambilly car la population a besoin de ces logements. Le cadre est défini, les plans de quartier sont prêts, les projets sont de qualité. Il faut passer à l’action en veillant à édifier un habitat sain, diversifié, sûr et attrayant de type éco-quartier.

Environnement

Thônex doit aménager des espaces verts conviviaux, en partie naturels, aux abords directs d’écoles et d’habitations : plantations d’arbres, biotopes protégés, jardins potagers urbains, espaces pédestres valorisés.

Energie : Objectif zéro carbone !

Réduire nos émissions de CO2 et diminuer notre consommation : c’est le grand défi écologique lancé à notre société dévoreuse d’énergie. Un gros effort doit être fait pour viser l’objectif zéro carbone et minimiser notre empreinte écologique. Pour les générations futures, c’est la seule politique raisonnable. Labellisée Cité de l’énergie, la commune doit montrer l’exemple dans ses réalisations, favoriser la mobilité douce et les technologies vertes.

Parti écologiste genevois – Section de Thônex